Bon appétit ! Les plantes comestibles.

Les plantes comestibles

Il y a des plaisirs qui font mal aux reins mais que l’on ne regrette pas ! C’est bien le cas de la cueillette de ces plantes qui se développent en rosettes et que nos grand-mères servaient en salade. Mais attention aux confusions ! Avant de se lancer dans l’aventure, mieux vaut y regarder à deux fois, prendre l’avis de personnes habituées à ce type de cueillette et consulter quelques ouvrages spécialisés [1] [2]

Dans la famille « j’habite ici et on me mange en salade », citons :

La chicorée La cardamine La laitue vivace Le nombril de Vénus

D’autres peuvent être consommées crues quand elles sont jeunes ou cuite par la suite :

Le coquelicot La violette La pulmonaire Le centranthe de Montpellier

Certaines fleurs sont sucrées et peuvent se déguster telles quelles :

L’aphyllante La Mauve ou les fleurs en bouton de l’arbre de Judée

D’autres aussi offrent leurs fruits à différentes préparations :

L’amélanchier L’aubépin L’églantier Le figuier Le prunellier

Certaines enfin sont bien connues pour relever les plats, et parmi celles-ci plusieurs plantes sauvages de chez nous comme :

L’ail sauvage La sarriette Le thym

[1« Les salades sauvages » édité par Les Ecologistes de l’Euzière

[2« Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques » de François Couplan et Eva Styner, Editions Delachaux et Niestlé