Le Stratotype du Berriasien

Au milieu du 19e siècle, les scientifiques se sont attachés à définir les âges géologiques de notre planète en fonction des traces de vie fossilisées retrouvées dans les roches sédimentaires. Lorsqu’une couche rocheuse leur semblait représenter un époque donnée de manière particulièrement démonstrative, ils le faisaient savoir à la communauté scientifique et donnaient à cette couche type, ce « stratotype », le nom du lieu de découverte.

C’est ainsi que la commune de Berrias est connue dans le monde entier par les géologue depuis qu’en 1852, l’un d’entre eux, Henri Coquand, a découvert en 1871 une couche calcaire typique du début du crétacé et a donné à cet âge de la terre le nom de « Berriasien ». C’est dans le lit du Graveyrou près des anciennes carrières de Berrias qu’il fit cette découverte. Qu’est-ce que le Berriasien ? Il faut remonter à 140 millions d’années ; le Jurassique vient de se terminer. Une mer où naviguent les bélemnites et les ammonites recouvre encore la plaine qui va de Privas à Alès. Le climat est chaud, tropical, et, peu au nord, sur le continent, les grands dinosaures, encore présents, se promènent entre palmiers et grandes fougères. Un géologue facétieux y aurait même aperçu quelques vahinés… Le Berriasien va durer environ cinq à six millions d’années.

Pour en savoir plus sur la notion de stratotype, cliquez ici.